Le mot drépanocytose

Le mot drépanocytose vient des mots grecs :
drépanon  qui signifie faucille, et cytos  pour désigner la cellule.

Les autres noms attribués à la drépanocytose

La drépanocytose est appelée aussi : hématies falciformes. L’hématie est un autre nom du globule rouge et « falciforme » signifie en forme de « faucille » on dit aussi : anémie falciforme. Les globules rouges ont une forme bien arrondie, en ce qui concerne la drépanocytose, elle est en forme de « faucille » ou de « croissant de lune ».

En anglais, la drépanocytose se dit Sickle Cell Disease ou simplement SCD. La drépanocytose a aussi des noms dans les langues africaines (maladie du froid (pendant la saison de pluies), la maladie qui pique ou qui brûle etc.

La drépanocytose, d’où vient-elle ? Et qui est concerné ?

La drépanocytose est une maladie mondiale, tout le monde est concerné de par le brassage des populations. Cependant, elle est apparue et s’est développée dans les pays du sud (l’Inde, le Maghreb, l’Afrique subsaharienne, le Moyen- Orient, les pays situés autour de la méditerranée), même si elle concerne surtout les personnes originaires de ces pays et leurs descendants, mais aussi les personnes qui ont des ancêtres dans ces pays-là : Les Antillais, les descendants d’Africains, d’Italiens, des Siciliens en Amérique, les descendants d’indiens en Arabie Saoudite…
L’émergence de la drépanocytose est une réalité, elle est une maladie galopante.

Combien de personnes sont concernées par la drépanocytose dans le monde ?

La drépanocytose est la maladie génétique la plus répandue dans le monde, personne ne détient les chiffres exacts, cependant, on estime qu’elle concernerait plus de 150 millions de personnes (malades et porteurs sains, donc des transmetteurs) et plus de 500 000 nouvelles naissances chaque année. Elle est classée au rang de quatrième priorité de santé publique.

En France, elle est aussi classée dans les maladies rares. (1 naissance d’enfant malade sur moins de 3000 nouveaux-nés).

Les parties du monde les plus touchées

L’Afrique subsaharienne est, avec le Brésil et l’Inde, la partie du monde la plus touchée. La fréquence d’une maladie dépend de l’endroit où elle est apparue d’abord, par hasard, puis de l’histoire des hommes et de leur environnement.

Les scientifiques ont montré que les personnes qui portent le gène S, donc les AS, sont plus résistantes aux formes graves du paludisme et en meurent moins souvent lorsqu’elles sont enfants, que celles qui ne le portent pas. Elles arrivent donc plus souvent à l’âge adulte, se marient et ont à leur tour des enfants qui survivent grâce à ce gène, d’où la fréquence du gène dans ces populations au fil des générations.

Cependant, il existe aussi des maladies génétiques plus fréquentes dans les pays du nord, comme la mucoviscidose, tout comme dans les pays du sud : la drépanocytose.