La drépanocytose, une ennemie indomptée qui doit capituler !!!

La dynamique dont bénéficie l’APIPD est jolie. Notre association a pris beaucoup d’ampleur, elle croît de jour en jour. Nous voulons la faire bomber encore et nous voulons que cet essor profite, non seulement aux malades et à leur entourage, mais aussi aux chercheurs qui se battent à nos côtés. Parce que la vie n’attend pas !

Nous voulons que l’APIPD soit une association de victoire contre la maladie.
Et nous allons intensifier nos efforts pour que cela se fasse :

Pour dénoncer, ou contrairement, applaudir, nous n’avons jamais manqué d’audace. Il faut être honnête et transparent. La drépanocytose arrive en galopant. Elle décime les familles ; alors, nous n’avons pas le droit de déclarer forfait.

Si nos projets s’inscrivent dans la cohérence et dans la dynamique de tout le travail accompli depuis 30 ans, il manque encore de nouvelles ambitions. Nous voulons relever le défi d’être une association accomplie, même si les fonds manquent et même si la drépanocytose n’intéresse pas grand monde.

Aucun de nous, agissant seul, ne peut atteindre le succès. Donc, c’est avec vous que nous allons continuer à avancer pour que nos rêves d’aujourd’hui soient la réalité de demain. Mais la volonté seule ne suffit pas, il faut ajouter à cela de l’action. OSONS !

Cependant, en amont du professionnalisme et de la compétence, nous avons réfléchi et nous sommes conscients que la guerre est loin d’être gagnée, même si nous assistons à l’agonie de la défaite, sans prétention aucune.

Alors, afin de donner forme à des projets et aider les malades dans la prise en charge de leur pathologie, l’APIPD entend mettre en place d’autres moyens de prévention.

  • Nous voulons que nos services soient encore, même si l’intervalle est court, plus proches des malades et plus performante.
  • Nous voulons que les malades scolarisés bénéficient d’une attention particulière (ce ne sont pas des fainéants).
  • Nous voulons que les malades adultes soient encore mieux accompagnés dans un vrai parcours professionnel, de réussite.
  • Nous voulons être encore mieux qu’une association pour tous les malades et tout le peuple, ouverte et accueillante.
  • Nous voulons être de vrais acteurs de la recherche scientifique.
  • Nous voulons que la drépanocytose soit étudiée dans les facultés de médecine.
  • Nous voulons siéger dans toutes les grandes instances associatives ou fédératives, (même si c’est déjà le cas pour certaines de ces instances).
  • Nous ne voulons plus que notre association pédale en danseuse, comme elle l’a fait par le passé, faute de moyens financiers.
  • Nous voulons sensibiliser toutes les structures, là où il y a des jeunes en âge de procréer.
  • Nous nous interdisons de concurrencer parce que pour tous, c’est un même combat pour une même cause.
  • Nous voulons que la drépanocytose sorte du ciblage ethnique dans lequel elle est confinée.

Il est bien évident que pour accomplir toutes nos missions, nous avons aussi besoin de l’aide des décideurs de l’état.
L’engagement en politique stipule que les élus ont une responsabilité particulière, celle d’agir sur le réel. La maladie est pourtant tangible. Alors il y aurait-il maldonne ? Ou subissons-nous l’amnésie de la drépanocytose ?

Il est dit que quand les gens ordinaires donnent un peu de leur temps, ils deviennent des gens extraordinaires, Soyez de ceux–là !

L’APIPD n’aura pas de limite pour venir en aide aux malades, et nous n’accepterons jamais de monnayer leur santé. Ce que nous devons enterrer c’est l’idée de la mort annoncée !

L’APIPD, notre association, votre association, doit faire face à tous les obstacles et relever tous les défis. Le seul échec, c’est quand on abandonne ! Cela ne se fera pas car nous sommes des battants !!!

LA DREPANOCYTOSE, BRISONS LE SILENCE !

Les bénévoles, les membres de l’APIPD remercient tous les partenaires et les sponsors qui les soutiennent dans ce combat ô combien périlleux.

Jenny HIPPOCRATE FIXY