PORTRAIT : ÉCARLATE, UN CŒUR À PRENDRE !

Ecarlate_APIPD_campagne_DREPACTION

Rouge comme le sang, doux comme l’amour ! Il vient d’ici et d’ailleurs et est beau aussi bien extérieurement qu’intérieurement. Son pelage et ses yeux ont été conçus en Chine. Sa ouate de rembourrage en polyester a le même aspect qu’un nuage cueilli dans le ciel. Au toucher, il est aussi doux que du velours et physiquement, il est beau comme un cœur !

IMG_1226

Les enfants l’adorent, les adultes l’admirent… Il est le symbole de l’enfance, de l’amitié et de l’amour. Cette peluche en forme de cœur, c’est Écarlate, la mascotte de l’APIPD (Association Pour l’Information et la Prévention de la Drépanocytose), première association française de lutte contre la drépanocytose.
Écarlate est le fruit d’une histoire d’amour entre un petit garçon bien portant et une association de lutte contre la drépanocytose. Il a donc une grande valeur sentimentale : offerte par le petit Nicolas, âgé à l’époque de 11 ans, cette peluche en forme de cœur a été « gagnée » dans une fête foraine. À vrai dire, Nicolas n’avait pas réussi à rentrer tous les cerceaux autour du petit pilier. Déçu d’avoir perdu, Nicolas a demandé à sa mère, s’il pouvait rejouer. Ce qu’il fit à plusieurs reprises sans parvenir à gagner ce lot. Cette peluche géante, Nicolas voulait l’offrir à Jenny, la présidente de l’APIPD, pour aider les enfants malades. Touché par ses mots, le forain lui offrit la peluche.
Le week-end d’après, le cœur fut remis à Jenny, qui le nomma Écarlate tout simplement, parce qu’il a une teinte rouge vive.

IMG_2537

Confectionné pour les enfants, « gagné » par un enfant pour être offert à une association d’enfants malades, Écarlate avait un destin tout tracé. C’est donc naturellement, qu’il a pris une place importante dans le cœur des bénévoles de l’association.
Depuis 1999, Écarlate représente l’APIPD. 16 années de lutte contre la drépanocytose et pas une ride !
Chéri par les enfants mais aussi les bénévoles, c’est un peu notre « doudou ». Cette peluche procure un sentiment apaisant et incarne la sécurité. Cet objet transitionnel est le lien entre l’association et les enfants malades. Source de chaleur, il est réconfortant et rassurant.
Écarlate n’est pas une simple mascotte ou un accompagnant de jeux, il est également un confident et un messager de l’espoir.
Depuis toutes ces années, Écarlate assiste à toutes les réunions de l’association. Il est attentif aux besoins de l’association qu’il représente et reste à l’écoute des personnes atteintes de la drépanocytose. D’ailleurs, depuis avril 2015, une rubrique lui est consacrée sur le compte Instagram de l’association. Il profite de sa popularité pour transmettre des messages de soutien aux malades et à leur famille, lever le voile sur les idées reçues sur la drépanocytose, informer et sensibiliser tout le monde.

D’ailleurs, Écarlate avait un message à faire passer :

« Nous avons tous un cœur. Il est identique : il a la même forme. Peu importe notre couleur de peau, nos origines ou notre classe sociale, NOUS sommes TOUS CONCERNÉS ! Ensemble, nous sommes plus forts ! Contre la drépanocytose, il faut agir maintenant ! ».

IMG_2554

Au fait, vous vous posez sans doute la question : « Le petit Nicolas, qu’est-il devenu ? ».
Nicolas, 27 ans, est aujourd’hui agent de sécurité et garde du corps. Il donne dès qu’il le peut, un coup de main à l’APIPD. Drôle de coïncidence, ne trouvez-vous pas ?!

La drépanocytose, notre combat !

Crédits
Ambassadeur : Écarlate, mascotte de l’APIPD
Photos : M?T
Réalisation : Mandy F.

2 commentaires sur Écarlate, un cœur à prendre !

  1. Niouma KONATE

    Bonjour,
    J’ai regarder ce jour a 12h:30 Un petit reportage sur France O.
    La predidente a dit vrai cette maladie concerne tout le Monde !
    J’ai subit une greffe de moelle osseuse en janvier 2014 c’était vraiment difficile avec la chimiothérapie et ensuite la greffe.
    Et maintenant je revie !
    Et le n’ oublie rien car mon corps garde ces trace avec mes échange rétro taire .
    Vous pouvez me contacter car j’aimerais dire tout ce que j’ai vécu et j écris un livre sur ce sujet. A bientôt Niouma

    1. Bonjour Niouma,
      Merci pour cet émouvant témoignage. Vous êtes une preuve que l’espoir est permis ! La drépanocytose est un combat, celui de personnes fortes et capables. N’hésitez pas à nous écrire un message grâce au formulaire de contact de l’APIPD.
      À bientôt.

Partagez vos impressions